Créés à l’image de DIEU

Dans cet article, je tiens à examiner ce que dit la Bible sur les origines de l’humanité. L’Utilisation de la Bible pour comprendre nos origines est pure folie dans de nombreux cercles modernes. Cependant, à tout le moins, une reconnaissance ouverte des insuffisances des théories «scientifiques» de l’évolution, et l’incorporation de la Genèse de l’humanité dans la structure de l’ancienne langue chinoise devrait permettre à n’importe qui, croyant et incroyant, d’avoir la liberté d’étudier ce que la Bible dit à propos de nos débuts, et de réfléchir à ce que cela signifie. C’est Donc, dans cet esprit que je veux tracer une compréhension de ce que la Bible enseigne sur nous en regardant un passage du récit de la création dans le livre de la Genèse.

Puis Dieu dit: “Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance …” Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa » (Genèse 1:26 -. 27) «À l’image de Dieu

Cela ne signifie pas que Dieu est un être physique avec deux bras, une tête, etc. Plutôt à un niveau plus profond, c’est dire que les caractéristiques de base des personnes proviennent de caractéristiques similaires propres à Dieu. Ainsi, par exemple, Dieu (de la Bible) autant que les hommes (par observation) ont l’intellect, les émotions et la volonté. Dans la Bible, Dieu est parfois dépeint comme triste, blessé, en colère ou joyeux – la même gamme d’émotions que nous, humains ressentons. Nous faisons des choix et des décisions sur une base quotidienne. Dieu de même dans la Bible est présenté comme une personne sujette  à des opérations de choix et à des prises  de décision. Notre capacité à raisonner et à penser de façon abstraite vient de Dieu. Nous avons l’intellect, l’émotion et la volonté parce que Dieu les a et parce que nous avons été  faits à son image. À un niveau plus fondamental si l’on considère ces aspects de nous-mêmes, nous voyons que nous sommes des êtres sensibles, conscients et soucieux de «je» et «vous/tu». Nous ne sommes pas impersonnels «son». Nous sommes comme ça parce que Dieu est de cette façon. Dans cette perspective fondamentale, le Dieu de la Bible n’est pas dépeint comme une impersonnalité panthéiste telle qu’elle est comprise dans les religions orientales, ou comme la «force» dans Star Wars ; Et parce que nous sommes faits à Son image, nous non plus.

 Pourquoi sommesnous esthétiques ?

Nous apprécions aussi l’art et le théâtre. Considérez combien nous apprécions tellement naturellement et combien même nous avons besoin de beauté. Cela va au-delà de la beauté physique pour inclure la  musique et la littérature. Pensez à quel point la musique est importante pour nous – même combien il est naturel pour nous de danser. Ainsi la musique enrichit nos vies. Nous aimons les bonnes histoires, que ce soit dans les romans ou pièces de théâtre, ou plus communément, aujourd’hui, dans les films. Les histoires ont des héros, des méchants, des tragédies  et les grandes histoires gâchettent ces héros, super-vilains et ces drames dans nos imaginations. Il est si naturel pour nous d’utiliser et d’apprécier l’art sous toutes ses formes pour divertir, revigorer et nous rajeunir nous-mêmes parce que Dieu est un artiste et nous sommes a son image. Voici une question qui mérite d’être posée. Pourquoi sommes-nous si naturellement esthétique, que ce soit  dans l’art, le théâtre, la musique, la danse ou la littérature? Daniel Dennett, un athée au  franc-parler et une renommée dans  la compréhension des processus cognitifs, répond dans une perspective matérialiste:

‘Mais la plupart de ces recherches ont toujours la musique pour acquis. Elles  s’interrogent  rarement sur la  raison d’être de la musique. Il existe néanmoins une brève  réponse, vraie, autant que possible: la musique  existe parce que nous l’aimons d’où le fait que  nous continuons à lui accorder plus de place dans   l’existence. Mais pourquoi l’aimons-nous? Parce que nous constatons qu’elle est  belle. Mais pourquoi nous parait-elle belle ? Voici là  une très bonne question biologique, mais qui ne possède pas encore de bonne réponse.”(Daniel Dennett.  Breaking the Spell: Religion as a Natural Phenomenon.  p. 43)

Pourquoi en effet l’explication de tout ce qui nous concerne en tant que humains doit être fondée uniquement sur la survie et les différentiels de taux de reproduction en termes d’art, sous toutes ses formes, et  pourquoi cela nous est si important? Dennett, probablement penseur leader au monde sur cette question de l’évolution matérialiste, nous dit que nous ne savons tout simplement pas. Du point de vue biblique, c’est parce que Dieu est artistique et esthétique. Il a créé  les choses belles et aime la beauté. Nous, étant fait à son image, avons les mêmes dispositions. Partant de ce point, cet enseignement biblique explique notre humanité de telle  manière que l’athéisme ne pourrait le faire.

Pourquoi sommes-nous tendance Morale

De plus, être «fait à l’image de Dieu» explique la capacité morale innée que tous les gens ont. Nous savons tous reconnaitre  un comportement «mauvais» ainsi qu’un  «bon» comportement, même si nous avons des cultures et langues  différentes. La capacité à  penser  moral est encrée en nous. Et le célèbre athée Richard Dawkins l’explique:

 “Le libre cours de  nos jugements moraux est une grammaire morale universelle … de même qu’avec le langage, les principes qui constituent notre  grammaire morale flottent sous  le radar de notre conscience» (Richard Dawkins, The God Delusion. P. 223)

Dawkins explique que notre conscience du bien et du mal est autant fondée  en nous que  notre capacité au  langage. Dawkins ne croit pas que notre capacité morale vienne de Dieu, pourtant c’est certainement l’explication la plus plausible et la plus simple qui soit. Nous avons une capacité morale parce que Dieu est moral et que nous sommes faits à Son image. Il s’agit d’une capacité humaine innée. Ne pas le  reconnaître pourrait  donner lieu à des malentendus. Prenons par exemple cette objection d’un autre célèbre athée Sam Harris.

 “Si vous avez raison de croire que la foi religieuse offre la seule base réelle de la morale, alors les athées devraient être moins moraux que les croyants.” (Sam Harris. 2,005. Lettre à une nation chrétienne p.38-39)

Harris se méprend et est absolument dans le  faux. Bibliquement parlant, notre sens de la moralité nous vient du fait que nous sommes créés à l’image de Dieu, et non de ce que nous sommes  religieux. Et c’est pourquoi les  athées ainsi  que tout le reste d’entre nous, avons en commun  ce sens de la  moral et que nous pouvons tous  agir en y tenant compte. La difficulté avec l’athéisme est de se représenter cette base objective de notre moralité –laquelle chacun de nous l’a en lui câblée.

 Pourquoi sommes-nous si Relationnel

Ainsi bibliquement parlant, le point de départ pour nous comprendre, c’est de  reconnaître que nous sommes faits à l’image de Dieu. Pour cela, pendant que  nous obtenons un aperçu soit Dieu (à travers ce qui est révélé à son sujet dans la Bible) ou de personnes (par l’observation et la réflexion), nous pouvons également mieux comprendre l’autre. Ainsi, par exemple, il n’est pas difficile de constater l’importance que les gens accordent aux relations. C’est intéressant  de voir un bon film, mais c’est encore bien plus intéressant  le voir avec un ami. Nous recherchons naturellement des amis avec qui partager des expériences. Les amitiés profondes et les relations familiales sont d’autant plus  importantes qu’elles  contribuent à notre sentiment de bien-être. Inversement, la solitude et / ou les relations familiales brisées ainsi que  les amitiés en souffrances  nous affectent. Nous ne sommes pas neutres et indifférents à l’état des relations que nous entretenons avec les autres. Maintenant, si nous sommes à l’image de Dieu, alors nous nous attendons à trouver cette même inclinaison relationnelle avec Dieu, et en fait, nous nous y appliquons. La Bible dit que «Dieu est amour …» (1 Jean 4:8). L’On a beaucoup écrit dans la Bible au sujet de l’importance que Dieu accorde à ​​notre amour pour lui ainsi que pour les autres- ces types d’amour  sont en effet désignés par Jésus comme les deux commandements les plus importants dans la Bible. Quand on y pense, l’amour doit être relationnel puisque pour fonctionner, il requiert une personne qui aime (l’aimant) et une personne qui est l’objet de cet amour – le bien-aimé.   Ainsi, nous devrions avoir Dieu à l’esprit comme un Dieu aimant. Si l’on ne pense à lui que comme  «celui qui fait le premier pas.», «la source », le «Dieu Omniscient» ou peut-être comme l’«Etre bienveillant», nous ne sommes pas  en train de nous représenter le Dieu de la bible  -mais  plutôt nous nous faisons  un dieu dans notre esprits. Bien qu’il possède  ces attributs  il est également dépeint comme presque témérairement passionné dans la relation. Il ne possède pas  l’amour. Il ‘est’ amour. Les deux métaphores bibliques les plus importantes de la relation de Dieu avec les gens sont celle d’un père à ses enfants et d’un mari à sa femme. Ce ne sont pas des analogies sans passion philosophique, mais ceux de la plus profonde et de la plus intime des relations humaines. Voici donc les bases que nous avons posées jusqu’ici. Les gens ont été  créés à  l’image de Dieu composée d’esprit, d’émotions et de volonté. Nous sommes sensibles et conscients. Nous sommes des êtres moraux avec une «grammaire morale» qui nous donne une orientation innée  à discerner  le  «droit», l’«équitable», et ce qui  ne l’est pas. Nous avons la capacité instinctive à développer et à apprécier la beauté, le théâtre, l’art et l’histoire sous toutes leurs formes. Et nous recherchons simplement et  naturellement à développer des relations et des amitiés avec les autres. Nous sommes tout cela parce que Dieu est tout cela et nous sommes faits à son image. Toutes ces déductions sont au moins conformes à ce que nous constatons  sur nous-mêmes tandis que  nous avons posé cette fondation. Nous continuerons dans la prochaine parution   à foisonner  d’explications bibliques en ce qui concerne les raisons pour lesquelles nos relations humaines sont presque toujours émaillées de déceptions  et pourquoi Dieu semble si lointain. Pourquoi nos aspirations les plus profondes semblent ne jamais se réaliser.    

9 thoughts on “Créés à l’image de DIEU”

  1. Bonjour, de passage sur votre blog, j’aimerais vous apporter un autre angle de vue sur ce que vous appelez “dieu”.
    D’abord, ce mot ne date que du 9ème sièce, il a été inventé. Le vrai mot d’origine est “Elohim”, c’est un pluriel qui signifie “ceux qui sont venus du ciel”.
    Donc, si ceux venus du ciel nous ont créés a leur image, a leur ressemblance, ils sont comme nous, avec des bras et des jambes.
    Ce sont donc des humains, tout comme nous, et la Genèse, en fait une description tout a fait réaliste, dans de nombreux passages.
    Cordialement.

    1. Merci pour votre commentaire et perspective. Vous avez raison que le mot «Dieu» est tard et que le mot hébreu d’origine était Elohim ainsi que YHWH. Elohim / YHWH est révélé dans la Torah comme le créateur de l’univers et de notre créateur. Comprenez-vous Elohim en tant que Créateur?

  2. La façon dont je vois les origines de l’origine de l’humanité est que nos ancêtres sont le fruit d’une création a partir d’éléments trouvés sur terre par une civilisation très évoluée, appelés “Elohim”, Yahvé étant l’un de ses membres, le chef créateur, si on peut dire.
    La planète elle, ainsi que l’univers n’ont selon moi été créés par personne. Ils existent, ont toujours existé, et existerons toujours.
    Les elohim, eux sont arrivés sur terre, alors que cette planète était vierge de toute vie, et ils l’ont aménagée, ce qui a été mal interprété par les copiste de l’époque, qui ont cru que “elohim”, avait créé le ciel et la terre.
    Les premiers humains créés, ont pris ces elohim pour des dieux, et sans doute ceux-ci avaient tout intérêt pour ètre respectés a favoriser cette croyance.
    Elohim, est donc bien selon moi le ou les créateurs, mais uniquement de la vie biologique terrestre.

    1. Que Dieu vs benisse pour tout ce que vous partager pour aider les autres. C’est vraiment touchant et ca m’aide beaucoup.

    2. Bonjour Jim, c’est vraiment bizarre c e que vous dites, oui, l’univers est le fruit de Dieu, seul créateur, votre avis sur les Elohim est incompréhensible, vous avez des connaissances fictives. Vous devez être réalisateur de films de sciences fictions, vous êtes doués pour ça, croyez-moi. Cordialement.

  3. “Tous les êtres humains ont une morale”
    “Or, le dieu chrétien, fait à notre image, est moral”
    “J’en conclue que dieu existe”

    Ici on part de la conclusion … pour conclure que c’est vrai.
    On part du principe que dieu existe pour prouver .. qu’il existe.
    Même chose pour le besoin de relations. Dieu est aussi relationnel, donc il existe ..
    C’est un argument circulaire.

    1. Merci pour votre commentaire et je suis d’accord avec vous. Mais l’article ne visait pas à prouver l’existence de Dieu, mais d’expliquer, compte tenu de l’hypothèse de la création, quelles sont les implications, et ce phénomène qu’elle explique. Pour l’existence de Dieu, je regardais les articles prophétiques (De Adam, de Abraham, de Moise, De Esaie) et/ou la résurrection.

      1. Bonjour ragnar

        Oui, ici il n’est pas question directement de l’existence de Dieu, mais l’argumentation reste mauvaise selon moi. Je cite :
        “Dawkins ne croit pas que notre capacité morale vienne de Dieu, pourtant c’est certainement l’explication la plus plausible et la plus simple qui soit.”

        Je ne suis pas d’accord sur le fait que c’est certainement l’explication la plus plausible. Déjà, la morale peut varier selon les culture et les individus. Ensuite, elle peut s’expliquer par la biologie et la sociologie, de manière cohérente et basée sur des observations.
        De même, on peut émettre l’hypothèse suivante : l’Homme étant moral et ayant besoin de relations, il a pu imaginé dieu à son image.

        1. Salut Fabien. Merci pour vos commentaires intelligents. Je ne suis pas en désaccord avec ce que vous dites. Dans l’intérêt de maintenir l’article plus court que je ne qualifie pas tous les points. Lorsque nous sommes en désaccord est peut-être que je trouve des explications naturalistes de notre nature morale et relationnelle pas très forte. Peut-être vous trouverez des explications téléologiques de notre nature morale et relationnelle pas très forte. À tout le moins, je dirais que ce que nous trouvons dans la nature humaine est compatible avec un créateur moral et personnel étant notre cause

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *