Le ‘retranchement’ du Christ prédit en détail

Dans notre dernier article, nous avons vu que Daniel avait prédit que ‘le Christ’ serait ‘retranché’ après un certain cycle spécifique d’années. Cette prédiction a été accomplie lors de l’entrée triomphante de Jésus à Jérusalem – présenté comme Le Christ d’Israël – exactement 173 880 jours après que le décret des Perses pour la reconstruction de Jérusalem ait été fait. Le terme ‘retranché’ fait allusion à l’image employée par Ésaïe du Rameau qui sortirait d’un tronc apparemment mort. Mais que voulait-il dire par cela?

EsaieEsaïe a aussi écrit d’autres prophéties dans son livre et a développé d’autres thèmes que celui du Rameau. L’un d’entre eux était celui du Serviteur qui allait venir. Qui était ce ‘Serviteur’? Qu’allait-il faire? Regardons en détail un long passage d’Ésaïe que j’ai reproduit exactement et au complet ci-dessous, en insérant quelques commentaires personnels.

La venue du Serviteur. Le passage complet d’Ésaïe 52.13 – 53.12

13 Mon serviteur réussira. Il grandira et gagnera en importance, il sera très haut placé. 14 Tout comme beaucoup ont été horrifiés en le voyant, tant son visage était défiguré, tant son aspect était différent de celui des humains, 15 il purifiera beaucoup de nations. Devant lui des rois fermeront la bouche, car ils verront ce qu’on ne leur avait pas raconté, ils comprendront ce dont ils n’avaient pas entendu parler.

Nous savons que ce Serviteur sera un homme parce qu’Ésaïe en parle comme ‘il’, que ce passage regarde spécifiquement à l’avenir (des termes comme prospèrera, s’élèvera, sera…et ainsi de suite), et que c’est donc une prophétie explicite. Mais de quoi parlait cette prophétie?

Un sacrifice sanglant

Quand les prêtres juifs offraient des sacrifices pour les Israélites, ils les aspergeaient du sang du sacrifice – symbolisant que leurs péchés étaient couverts et ne seraient pas retenus contre eux. Il est dit ici que le Serviteur purifiera ‘beaucoup de nations’. Ésaïe dit que de la même manière que dans l’Ancien Testament les prêtres purifiaient les adorateurs Juifs, ce Serviteur allait pourvoir aux péchés des non-Juifs. Parallèlement la prédiction de Zacharie annonce que le Rameau serait un prêtre qui réunirait les rôles de roi et de prêtre, puisque seuls les prêtres pouvaient asperger le sang. Cet aperçu global de ‘beaucoup de nations’ suit les promesses historiques et vérifiables faites à Abraham des siècles auparavant que ‘toutes les nations’ seraient bénies en lui.

Mais en purifiant beaucoup de nations, l”apparence’ même et la ‘forme’ du Serviteur est également prédite comme étant ‘défigurée’. Et bien que ce que le Serviteur fera n’est pas très clair, un jour les nations ‘comprendraient’.

1 Qui a cru à notre prédication? A qui le bras de l’Eternel a-t-il été révélé?

2 Il a grandi devant lui comme une jeune plante, comme un rejeton qui sort d’une terre toute sèche. Il n’avait ni beauté ni splendeur propre à attirer nos regards, et son aspect n’avait rien pour nous plaire.

3 Méprisé et délaissé par les hommes, homme de douleur, habitué à la souffrance, il était pareil à celui face auquel on détourne la tête: nous l’avons méprisé, nous n’avons fait aucun cas de lui.

Bien que le Serviteur allait purifier beaucoup de nations, il serait aussi ‘méprisé’ et ‘délaissé’, ‘homme de douleur’ et ‘habitué à la souffrance’.

4 Pourtant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé. Et nous, nous l’avons considéré comme puni, frappé par Dieu et humilié.

5 Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes: la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris

Le sacrifice de Jésus comparé au sacrifice du Serviteur

Le serviteur prendra ‘nos’ souffrances. Ce Serviteur sera aussi ‘blessé’ et ‘brisé’ en ‘punition’. Cette punition nous apportera (nous de beaucoup de nations) la ‘paix’ et nous guérira.

Les sources séculières et bibliques nous disent qu’à Vendredi saint il y a environ 2000 ans (mais plus de 700 ans après qu’Ésaïe ait écrit cette prédiction) Jésus a été crucifié. En faisant cela il a été blessé comme Ésaïe avait prédit que le Serviteur le serait par les clous de la crucifixion.

6 Nous étions tous comme des brebis égarées: chacun suivait sa propre voie, et l’Eternel a fait retomber sur lui nos fautes à tous.

Nous avons vu dans les termes corrompus… manquant la cible, qu’une définition du péché est de manquer la cible visée. Comme un arc voilé nous allons dans notre ‘propre voie’. Le Serviteur portera ce même péché (nos fautes).

7 Il a été maltraité, il s’est humilié et n’a pas ouvert la bouche. Pareil à un agneau qu’on mène à l’abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n’a pas ouvert la bouche.

Le Serviteur sera comme un agneau amené à ‘l’abattoir’. Mais il ne protestera pas et n’ouvrira même pas la bouche. Nous avons vu dans le Signe d’Abraham qu’un bélier a été le substitut pour le fils d’Abraham. Ce bélier – un mouton – a été tué. Et Jésus a été tué au même endroit (Mont Morija = Jérusalem). Nous avons aussi vu qu’un agneau était tué à la Pâque – comme Jésus qui a aussi été tué à la Pâque.

8 Il a été enlevé sous la contrainte et sous le jugement, et dans sa génération qui s’est inquiété de son sort? Qui s’est soucié de ce qu’il était exclu de la terre des vivants, frappé à cause de la révolte de mon peuple?

Ce Serviteur a été ‘enlevé’, ‘exclu de la terre des vivants’. Ce sont exactement les termes que Daniel a utilisés quand il a prédit ce qui devait arriver au Christ après avoir été présenté à Israël comme leur Messie. Ésaïe a prédit avec davantage de détails que ‘retranché’ signifie exclu de la terre des vivants – la mort! Ainsi dans ce Vendredi saint fatidique Jésus est mort, étant littéralement ‘exclu de la terre des vivants’, juste quelques jours après avoir été présenté comme le Messie lors de son entrée triomphale.

9 On a mis son tombeau parmi les méchants, sa tombe avec le riche, alors qu’il n’avait pas commis de violence et qu’il n’y avait pas eu de tromperie dans sa bouche.

Bien que Jésus ait été exécuté et est mort comme un criminel (‘mis son tombeau parmi les méchants’), les auteurs de l’évangile nous disent qu’un homme riche du Sanhédrin, Joseph d’Arimathée, a pris le corps de Jésus et l’a enterré dans sa propre tombe (Matthieu 19.60). Jésus a donc accompli littéralement les deux aspects de cette prédiction paradoxale en ce que, bien qu’on ait ‘mis son tombeau parmi les méchants’, il serait aussi ‘avec le riche’ dans sa mort.

10 L’Eternel a voulu le briser par la souffrance. Si tu fais de sa vie un sacrifice de culpabilité, il verra une descendance et vivra longtemps, et la volonté de l’Eternel sera accomplie par son intermédiaire.

Cette mort cruelle n’a pas été un terrible accident. C’était la volonté explicite de l’Éternel de l’écraser. Mais pourquoi? Juste comme les agneaux dans le système sacrificiel mosaïque étaient offerts pour le péché en sorte que la personne offrant le sacrifice soit reconnue irréprochable, la ‘vie’ de ce Serviteur est aussi un ‘sacrifice de culpabilité’. Pour les péchés de qui? Souvenez-vous que ‘beaucoup de nations’ seraient ‘purifiées’ (ci-dessus), c’est donc pour les péchés des gens de ces ‘beaucoup de nations’. ‘Tous’ ceux qui se sont ‘égarés’, ont suivi leur ‘propre voie’. Ésaïe parle de vous et moi.

11 Après tant de trouble, il verra la lumière et sera satisfait. Par sa connaissance, mon serviteur juste procurera la justice à beaucoup d’hommes; c’est lui qui portera leurs fautes.

Bien que le passage du Serviteur soit horrible, il change ici de ton et devient optimiste et même triomphant. Après ces terribles souffrances (d’avoir été ‘exclu de la terre des vivants’ et avoir été mis au ‘tombeau’), ce Serviteur verra ‘la lumière et sera satisfait’. Il reviendra à la vie?! J’ai examiné la question de la résurrection. Ici elle est prédite. La probabilité que le même homme de la résurrection duquel nous avons parlé soit la personne de qui elle est prédite est infime et pourtant elle est réalisée avec ces autres prédictions que nous avons revues.

Et en ‘voyant la lumière’ ce Serviteur ‘procurera la justice’ à beaucoup d’hommes. Souvenez-vous qu’Abraham a été crédité ou a reçu cette ‘justice’. D’une même manière ce Serviteur justifiera, ‘procurera la justice’ à ‘beaucoup’ d’hommes.

12 Voilà pourquoi je lui donnerai sa part au milieu de beaucoup et il partagera le butin avec les puissants: parce qu’il s’est dépouillé lui- même jusqu’à la mort et qu’il a été compté parmi les criminels, parce qu’il a porté le péché de beaucoup d’hommes et qu’il est intervenu en faveur des coupables.

Jésus est le Serviteur prophétisé

Le passage du Serviteur pointe d’une manière si surnaturelle à la crucifixion et la résurrection de Jésus que certains critiques ont dit que les écrits de l’évangile avaient été ‘faits’ pour ce passage du Serviteur. Mais dans sa conclusion Ésaïe lance un défi à ces critiques. La conclusion n’est pas une prédiction de la crucifixion ou de la résurrection pour elles, mais l’impact de cette mort bien des années plus tard. Qu’est-ce qu’Ésaïe prédit? Ce Serviteur, bien qu’il mourra comme criminel, sera un jour parmi les ‘puissants’. Les auteurs de l’évangile ne pouvaient pas faire correspondre les récits de l’évangile puisqu’ils ont été écrits quelques dizaines d’années après la crucifixion de Jésus, quand l’impact de la mort de Jésus était encore douteux. Jésus était encore le dirigeant exécuté d’une ‘superstition pernicieuse’ selon l’évaluation du monde quand les évangiles ont été écrits. Nous sommes maintenant 2000 ans après et voyons l’impact de sa mort et réalisons  combien, au cours de l’histoire, cela l’a fait ‘puissant’. Les auteurs de l’évangile n’ont pas pu voir cela. Mais Ésaïe l’avait vu. Le Serviteur, connu aussi comme le Rameau, par son sacrifice volontaire, allait commencer d’attirer les gens à lui d’entre beaucoup de nations afin qu’il puisse les purifier de leurs péchés.

Beaucoup de ‘grands’ hommes ont eu des biographies et des éloges détaillant les événements de leur vie écrits par des historiens et admirateurs même des centaines d’années après leur vie. Jésus est unique dans le fait que des détails de sa vie ont été écrits des centaines d’années avant qu’il vive. Ceci devrait nous donner des raisons pour mettre notre confiance en lui. Pourquoi ne pas permettre que son sacrifice vous purifie aussi?