Le signe de la branche : renaissance du tronc mort

Jésus déclare devant les critiques de son temps :

… précisément, ce sont elles (les Ecritures) qui témoignent de moi. … (Jean 5 :39)

Autrement dit, à propos de sa vie et de son oeuvre, Jésus confirme les prédictions et les prophéties qu’on trouve dans les livres de l’ancien testament écrits des centaines d’années auparavant. Ces prophètes hébreux affirment que Dieu inspire leurs écrits. Aucun esprit humain ne peut prédire en détail des centaines d’années à l’avance et Jésus a permis à ses contemporains d’utiliser ce fait pour vérifier si vraiment Il venait d’un plan divin ou si tout l’évangile n’était que manigances humaines. Deux mille ans plus tard, les données de l’ancien testament dont Jésus fait mention sont encore à notre disposition pour toute étude personnelle.

Récapitulons tout d’abord. La venue de Jésus est prédite au tout début de l’ancien testament.  Ensuite nous voyons que le sacrifice d’Abraham prédit remarquablement l’endroit où Jésus serait sacrifié et la Pâque juive le moment de l’évènement. Ces écrits datent d’environ 1500 av. J.-C. Nous voyons dans le psaume 2 la première utilisation du terme ‘Christ’ comme titre conféré à une personne spécifique future. Le psaume 2 date d’environ 1000 av. J.- C. Le ton et l’idée principale de ces passages se portent vers l’avenir. Ils attendent quelqu’un. Et ce n’est pas la fin. Bien d’autres écrits prédisent l’avenir et développent plus de titres et thèmes. Esaïe (750 av. J.-C.) aborde un sujet intriguant qui est repris par d’autres livres de l’ancien testament et élaboré en un thème à part entière – celui de la branche à venir.

Esaïe et la Branche

L’illustration ci-dessous situe Esaïe sur une frise chronologique parmi d’autres écrivains de l’ancien testament.

Isaiah timeline
Chronologie historique d’Esaie et d’autres prophetes de l’Ancien Testament. Il vit au temps des rois davidiques.

Vous verrez par les codes de couleurs que le livre d’Esaïe est écrit au temps de la dynastie royale davidique (1000 – 600 av. J.- C.). En ce temps (environ 750 av. J.- C.) la dynastie et le royaume étaient corrompus. Esaïe plaide pour un retour vers Dieu et vers la pratique et l’esprit de la loi mosaïque. Mais Esaïe savait que ce retour de repentance n’arriverait pas et prédit donc la destruction du pays et de la dynastie royale.

Solomon, David, Jesse
Esaïe utilise l’image de l’arbre pour représenter la dynastie

 

Il utilise une métaphore, ou image, précise pour la dynastie royale : il dépeint un grand arbre. Isaï, le père du roi David, est la racine de cet arbre. Sur la base, Isaï, se fonde la dynastie avec David, et à partir de son successeur, Salomon, l’arbre continue à grandir et se développer.

 

 

Un arbre … ensuite une souche … ensuite une branche

Esaïe écrit que cet ‘arbre’ dynastique serait coupé, réduit à une souche. Voici comment il aborde l’image de l’arbre qu’il transforme ensuite en l’énigme de la souche et de la branche :

“Puis un rameau poussera de la souche d’Isaï, un rejeton de ses racines portera du fruit. L’Esprit de l’Eternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et de discernement, Esprit de conseil et de puissance, Esprit de connaissance et de crainte de l’Eternel.” (Esaïe 11 :1-2)

stump of Jesse
Jesse = Isaï, le père du roi David

L’abattage de cet ‘arbre’ prend place environ 150 ans après Esaïe, environ 600 av. J.- C., lorsque les Babyloniens conquièrent Jérusalem et entraînent le peuple et le roi en exil à Babylone (période rouge sur la frise ci-dessus). Isaï était le père du roi David, et la racine de la dynastie davidique.  La ‘souche d’Isaï’ fait donc allusion à la dynastie davidique  (future) brisée et ruinée des rois depuis David.

La branche : un ‘lui’ futur issu de David et possédant sagesse

shoot and stump
Un rameau va pousserait de la souche d’Isaï, ce sera un “lui”

Mais cette énigme projette le regard vers l’avenir plus loin que l’abattage de l’arbre. Esaïe prédit clairement qu’un jour, malgré les apparences d’une ‘souche’ morte (la lignée de David issue d’Isaï), un Rameau, soit la branche, pousserait de cette même souche, tout comme les rameaux repoussent de vraies souches d’arbres. Cette branche s’appelle ‘lui’. Esaïe parle d’un homme futur, issu de la lignée de David après l’abattage de la dynastie. Cet homme posséderait les qualités de sagesse, de puissance et de connaissance comme si l’Esprit même de Dieu reposait sur lui.

Jésus … un ‘lui’ issu de David possédant sagesse

Jésus répond au critère de provenance ‘de la souche d’Isaï’ puisqu’Isaï et David sont ses ancêtres. Ce qui surprend très fort de Jésus dans les récits des évangiles est la sagesse et la connaissance qu’il possède. Sa perspicacité, son assurance et sa connaissance quand il traite avec ses opposants ou ses partisans de son temps impressionnent encore les critiques et ses adeptes d’aujourd’hui. Et sa puissance par les miracles dans les évangiles est indéniable. On peut choisir de ne pas y croire ; mais on ne peut les ignorer. Jésus répond aussi au critère de possession des qualités exceptionnelles de sagesse et de puissance, qui selon la prédiction d’Esaïe viendraient un jour de cette branche.

Jérémie et la branche

Esaïe dépose un panneau indicateur dans l’histoire. Mais ce n’est pas la fin. Son panneau indicateur n’est que le premier d’une série de signes. Jérémie, qui vit environ 150 ans après Esaïe, écrit alors que la dynastie davidique est abattue devant ses propres yeux :

Jeremiah timelie
Chronologie historique de Jeremie de l’Ancien Testament

“Voici venir le temps, l’Eternel le déclare, où je vais donner à David un germe juste : il régnera avec sagesse et il exercera le droit et la justice dans le pays. A cette époque-là, Juda sera sauvé, et Israël vivra dans la sécurité. Voici quel est le nom dont on l’appellera: L’Eternel est notre justice“. (Jérémie 23 :5-6)

Jérémie développe explicitement le thème de la branche de la dynastie davidique commencé bien avant par Esaïe. La branche sera un roi qui règne. Mais c’est exactement ce que la prophétie du psaume 2  disait concernant le Fils de Dieu/Christ/Messie à venir. Est-ce possible que la branche et le Fils de Dieu soient identiques ?

La branche : l’Eternel est notre justice

Comment s’appellera cette branche ? Et pourquoi nul autre que ‘l’Eternel’ qui sera aussi ‘notre’ (c.-à-d. à nous êtres humains) justice. Comme nous l’avons vu avec Abraham, le problème insurmontable de l’être humain est que nous sommes ‘corrompus’ et avons désespérément besoin de ‘justice’. Ici, la description de la branche indique, qu’après Jérémie, les gens obtiendront leur ‘justice’ nécessaire agrée par nul autre que l’Eternel – YHWH lui-même (YHWH est le nom de Dieu dans l’ancien testament). Comment cela se produira-t-il ? Zacharie complète avec plus de détails quand il développe le thème de la branche future ; il prédit même le nom de Jésus et et sa crucifixion – que nous étudierons dans l’article suivant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *